5
(2)

Les habitudes alimentaires, surtout si elles sont mauvaises, sont souvent tenaces. Conditionnées dans la majorité par l’éducation et dans l’adolescence, elles sont encrées en nous, et nous suivent souvent depuis de longues années. Dans un article précédent, je vous expliquait l’intérêt d’avoir un poids stable, et cohérent avec sa taille. Mais les mauvaises habitudes peuvent souvent contrecarrer nos plans vers cet objectif, pourtant simple lorsque l’équilibre alimentaire est préservé.

Heureusement, le cerveau humain est plutôt bien fait et nous sommes capable de le tromper pour arriver a lui faire changer ses mauvaises habitudes, et pourquoi pas même, lui en faire prendre de nouvelles qui seront plus saines

Evidemment, la clef de ces astuces et la persévérance et la régularité. Il n’est pas simple de changer, et tout ne se fait pas du jour au lendemain. Surtout sur des produits qui ont tendance a créer une addiction, parfois sévère. Mais la clef ici de la réussite et la régularité dans l’effort. Il faut également savoir se laisser le droit à l’échec et ne pas avoir peur de replonger pendant quelques temps, le bénéfice n’en sera que plus grand lors du prochain essai.

Changer ses habitudes alimentaires en consignant les repas

C’est évidemment une règle basique du rééquilibrage alimentaire, mais noter ses repas dans un cahier, un blog, une application (ou tout ce que vous voulez) a plusieurs avantages, dont au moins un principal : vous confrontez à vos habitudes alimentaires, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Alors certes, ça ne vous fera pas changer vos habitudes sur une semaine, mais ça aura au moins le mérite de vous mettre en face de vos réelles consommations et habitudes alimentaires, et de vous dire que finalement, une consommation d’un produit que vous pensiez prendre occasionnellement revient plus souvent que vous le pensiez. Ça permet donc, a posteriori, de corriger vos habitudes en espaçant certains écarts ou en corrigeant l’apport total de certains groupes alimentaires.

Problème : Il faut être sérieux et objectif sur vos consommation, et vraiment TOUT noter. Si vous notez que ce qui est bon dans votre alimentation, ça va être compliquer d’en faire une analyse objectif.

La cuisine maison vous permet de contrôler efficacement vos repas

Au moins, vous gérez totalement ce que vous mettez dans vos recettes ! Pas d’additifs aux noms imprononçables, pas de sucres cachés ou de graisses saturés ajoutés en quantité astronomique. Vous gérez votre préparation du début à la fin, et en plus vous êtes fiers d’avoir pu préparer votre propre recette !

Le but est vraiment ici de se détacher des saveurs addictives des produits industriels, pour pouvoir revenir à des goûts plus « simples », pas dans le sens pas de goût, mais bien plus authentiques. Vous vous rendrez vite compte que la cuisine industrielle est bien loin de vous apporter ces fameuses « saveurs authentiques ».

Problème : Il faut un peu de temps et d’organisation au moment de faire ses courses pour anticiper. Mais comme on l’a vu dans un article paru plus tôt, ce n’est ni plus coûteux, ni plus compliqué de bien manger, simplement et sainement, à la maison.

Utilisez des alternatives à vos habitudes alimentaires dans vos recettes : passez en mode « Healthy »

A l’heure actuelle, pratiquement tous les aliments basiques des recettes de nos régions peuvent être remplacés par des aliments plus sains et plus adaptés à votre équilibre alimentaire.

Que ce soit pour remplacer le lait, le sucre, la farine, ou les œufs, vous avez l’embarras du choix. Si vous êtes attachés aux traditions alimentaires, dans ce cas vous pouvez commencer par faire des 50% avec des produits plus sains. Ça fera tout autant l’affaire et franchement, vous vous sentirez beaucoup plus forme après.

Problème : Vos magasins de course habituels n’ont peut-être pas tous les équivalents a disposition dans leurs rayons (encore que, maintenant, ça tend à se démocratiser). Ça vous obligera donc a multiplier les lieux pour faire les courses… mais le jeu en vaut la chandelle !

Contrôler vos quantités ingérés en prenant votre temps

Parce que vous avez passé un peu de temps a préparer un super repas, sain et équilibré : ne vous jetez pas dessus comme un mort de faim et ne le finissez pas en 5 minutes top chrono !

Votre repas devrait durer en totalité au moins 30 minutes. Prenez aussi l’habitude de poser votre fourchette régulièrement et lever le nez de votre assiette pour voir ce qu’il se passe autour (si si, je vous assure). Déjà, vous aurez moins mal au ventre à la faim du repas, et en plus c’est super sympa de prendre le temps de déguster un plat que nous avons passé un peu de temps a faire, avec amour (et guimauve).

Ainsi, votre cerveau aura le temps de comprendre que votre estomac se rempli, et pourra vous envoyer le signal pour dire stop. Et c’est important d’apprendre a écouter quand il dit stop.

Problème : Notre mode de vie actuel nous empêche souvent de prendre le temps de manger. Si vous savez que vous n’avez pas le temps à midi, alors dans ce cas optez pour des repas facilement digérables, et qui ne vous resteront pas sur l’estomac pendant des heures (avec l’envie de sieste qui va avec).

Ne vous privez de rien, apprenez a réguler sur la journée ce que vous mangez.

C’est à mon avis une des règles de base pour rééquilibrer son alimentation du mieux possible : il ne faut exclure aucun groupe d’aliment de son alimentation. Oui oui, le corps a aussi besoin de graisses saturées et de féculents pour fonctionner.

Et parce que vous avez suivi les conseils du dessus, alors vous avez toutes les clefs pour pouvoir intégrer tous les groupes alimentaires dans votre repas de manière responsable et saine. Et croyez moi, c’est important si vous souhaitez être constants dans votre rééquilibrage alimentaire et ne pas sombrer dans une déprime ou pire, une faim incontrôlable pour tous les aliments gras, salés et sucrés.

Problème : il n’y en a pas ! Le tout est dans a modération, mais comme vous suivez les conseils d’un bon rééquilibrage alimentaire, alors dans ce cas vous pouvez vraiment TOUT intégrer a votre alimentation.

Et vous, comment vous le gérez votre rééquilibrage ? vous avez d’autres astuces ?

Vous avez aimé cet article ?

Evaluez le !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 2

Personne n'a encore voté pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thème : Overlay par Kaira. Soyez heureux, ça change la vie !