5
(2)

Le comptage des calories, ce système des diététiciens vieux comme le monde (et plus encore). Il est assez difficile de revenir sur une institution comme celui-ci, mais j’ai bien envie de vous donner mon avis. D’entrée de jeu, je vous le dit, le comptage des calories ne sert strictement a rien. Pour une seule et bonne raison principale : toutes les calories ne se valent pas.

[the_ad id= »1101″]

Je tiens vraiment a mettre l’accent là dessus parce je vois, régulièrement encore, des personnes qui souhaitent perdre du poids grâce à ce système. Mais je vois aussi de vraies fautes d’assiettes juste parce qu’il faut rentrer dans les clous. Je me dis du coup : C’est bien tout ça, mais ces calories « juste pour » auraient pu être remplacées par d’autres produits, plus ou moins caloriques, mais sans doutes tellement plus utiles.

Je vous le dit encore : l’acharnement du comptage des calories est juste bon a créer des déséquilibres alimentaires, et une vraie perte de motivation chez les gens qui ne constatent pas d’évolutions de leurs poids (pour en perdre, pour en gagner, ou pour se maintenir, c’est valable dans les 3 cas).

Compter ses calories : être à l’équilibre ?

L’intérêt principal des personnes cherchant a compter leurs calories se situe en général ici : il faut être à l’équilibre ! Et ce n’est pas si simple. Partant du principe que votre corps consomme un certain nombre de calories en métabolisme basal (celui qui va vous servir a vivre, tout simplement : respirer, marcher, parler, oxygéner votre sang et digérer), auquel vous ajoutez les activités de la journée, vous obtenez un chiffre de consommation de calories moyen. Dans le principe, pour être à l’équilibre, il faut manger le même nombre de calories que ce que vous consommez tous les jours. Sauf que dans les faits, ce n’est pas simple.

D’abord, parce que le calcul du métabolisme basal n’est pas facile, et que même si plein d’outils existent sur internet, vous n’aurez dans doutes pas un chiffre précis, ou du moins proche de la réalité, mais plutôt une estimation, souvent approximative. Le risque est donc ici de prendre pour argent comptant ce qui vous allez obtenir comme résultat et en faire une analyse souvent fausse de votre besoin réel quotidien.

Ensuite, parce que si vous appliquez bêtement le principe du : une calorie entrée, une calorie sortie, vous allez partir dans une chasse aux calories qui peut vite devenir dangereux d’un point de vue alimentaire, et donc par défaut pour votre santé. Il faut bien se dire que toutes les calories ne se valent pas, et obtenir un chiffre juste pour obtenir un chiffre n’a pas de sens.

Enfin, comprenez bien que cette méthode n’est plus d’actualité dans les cabinets de diététique, et qu’à présent, avec l’arrivée du rééquilibrage alimentaire, ce nouveau terme à la mode, il faudra se baser plutôt sur les apports nutritionnels de chaque produits, plutôt que sur le chiffre brut des calories que vous apporte chaque aliment.

Les dangers de compter ses calories

Compter ses calories peut également poser plusieurs problèmes. Comme vu dans le paragraphe du dessus, il y a un réel problème d’abord au niveau de l’estimation du nombre de calories a consommer tous les jours. Ce chiffre n’est jamais exact, et je défi n’importe qui d’arriver à me prouver le contraire.

Par exemple dans mon cas, je fais le calcul sur un calculateur en ligne, ça me sort en chiffre (censé prendre en compte mon activité physique, le fait que je sois quelqu’un d’actif, etc). Je compare ce chiffre avec l’évaluation de ma montre connectée au quotidien, j’ai un écart de presque de 20%, quotidiennement ! Ce qui représente environ 600 ou 700 k calories par jour ! Ce qui est énorme ! Ni l’estimation de la montre, ni celle du calculateur en ligne n’est donc a prendre en compte dans ce cas là.

Manger plus pour compenser

Je vais donc compenser en mangeant plus, puisque ma montre me dit que je mange plus. Il me manque donc en théorie 700 kcalories sur la journée. Ça peut donc être problématique, puisque compenser pour compenser, ça signifie que je peux manger n’importe quel type de produit, qui, tant que cela m’apporte le nombre de calories nécessaire, sera satisfaisants.

Manger moins pour compenser

De la même manière si le chiffre entre ma montre et le calculateur avait été inversé, je chercherais donc a me délester de ces calories « en trop » pour arriver a l’équilibre. Mais finalement un équilibre fictif, puisque dans ce cas là je serai capable de mettre ma santé en danger.

Evidemment, tout cela se fera sans le côté naturel d’un rééquilibrage alimentaire puisque vous vérifiez les apports caloriques de chaque produits que vous allez consommer. En aillant une idée fausse de base, vous allez entrer dans un processus de contrôle alimentaire stricte qui n’arrivera uniquement soit a vous rendre malade (apports caloriques trop faibles), soit a vous frustrer (apports caloriques trop élevés donc pas de résultats sur la balance), soit vous faire entrer dans un processus de troubles alimentaires et de contrôle de tout ce que vous ingérez, et dans ce cas c’est beaucoup plus grave puisque les problèmes de ce type peuvent s’installer et créer de vraies pathologies sur le moyen et long terme.

La perte de poids et le déficit calorique

Alors bien sûr, pour perdre du poids il faut être en déficit calorique ! C’est mathématique ! Il faut donc fournir moins a votre corps que ce qu’il consomme. Ça parait comme ça, tout a faire contradictoire ! Et vous avez raison, c’est pourquoi je vais maintenant pondérer mes propos du dessus.

Je vous rappel si vous utilisez quand même la méthode du comptage des calories qu’il ne faut pas dépasser un déficit de 500 k calories par rapport a votre métabolisme basal, et surtout ne pas tomber en dessous des 1200 k calories quotidiennement. Le risque pour la santé devient vraiment majeur au delà de ces chiffres.

Les apports nutritionnels avant tout !

En effet, c’est principalement là dessus qu’il faut se baser. Avec encore et toujours l’image de notre assiette, divisé en trois parties : une moitié de légumes, 1/4 de féculents, 1/4 de protéines. Déjà, en prenant en compte ce principe là, vous allez pouvoir maîtriser votre apport calorie assez simplement, sans privations, sans frustrations et surtout sans avoir a éplucher les emballages de vos produits alimentaires au moment de faire les courses. Entrer donc à ce moment là dans un processus bien plus naturel de rééquilibrage alimentaire.

Ces apports nutritionnels seront bien plus importants que le chiffre brut des calories, car comme déjà dis dans cet article : toutes les calories ne se valent pas ! Il vaudra mieux manger 2 kilos de courgettes qu’un burger de votre fast-food préféré…

Les règles alimentaires simples mais universelles

En respectant des règles basiques concernant l’hygiène alimentaire, vous avez aussi la possibilité de maîtriser votre apport quotidien sans risques pour votre santé alimentaire :

  • Manger de tout, en quantité « normale » (on va donc parler de satiété : quand vous n’avez plus faim, vous arrêtez)
  • Manger lentement : votre cerveau aura le temps de comprendre au bout d’un certain temps qu’il n’a plus faim. Si vous ne finissez pas votre assiette vous serez donc en déficit calorique naturellement.
  • N’excluez aucunes catégoriques alimentaires : notre corps a aussi besoin de sucre et de corps gras ! C’est même indispensable pour son fonctionnement.
  • Noter votre repas : permet dans les premiers temps d’avoir un aperçu global et honnête de ce que vous ingérez quotidiennement et d’adapter en fonction de vos repas de la veille.
  • Vous hydrater : surement un des points les plus importants, pensez a boire au moins 2 litres d’eau par jour. Les toxines seront éliminées, vos cellules seront hydratées… un bénéfice considérable pour le corps (et aussi un besoin vital, pour le coup)
  • Faites vous plaisir ! Il n’y a pas besoin d’être un cuisinier étoilé pour faire de bons repas qui vous font plaisir. Et en plus, le fait maison vous permet de maîtriser ce que vous mettez dans vos plats. Tout bénéf’.
  • Eviter de grignoter entre les repas (ou alors des produits sains)
  • Pratiquer une activité sportive de manière régulière : permet d’augmenter le métabolisme de base et donc d’avoir une différence calorique plus importante et surtout naturelle.

Quand compter ses calories peut rassurer

Je me fait le défenseur de la nutrition intuitive dans cet article, en revanche moi aussi je suis passé par le comptage des calories. Et je dois avouer que ça m’a quand même permis de me rassurer sur la direction que j’avais a prendre pour ma perte de poids. Ça n’a pas duré, je me suis lassé (et heureusement, le comportement peut vite déviant dans ce cas là), mais si vous le souhaitez vous pouvez le mettre en place pour quelques jours, au tout début, pour avoir une idée : les grandes lignes de votre alimentation.

Pour cela, vérifiez votre métabolisme basal à l’aide d’un tableau simple, et regardez sur 2 ou 3 les k calories ingérés chaque jour. Ça vous donnera une idée, mais juste une idée ! Corrigez si besoin en adaptant les produits, SANS TOMBER DANS LES EXCÈS et stop. Arrêtez de compter. Le but ici va être uniquement de vous rassurer sur ce que vous faites.

Se faire confiance dans son rééquilibrage alimentaire

C’est à mon avis une des règles les plus importantes d’un bon rééquilibrage alimentaire, c’est qu’il faut apprendre a se faire confiance ! Et cette idée est complètement éloignée du comptage des calories.

Parce que l’équilibre alimentaire se fait sur toute une vie et que les bonnes prises sont plutôt rapidement inscrites dans notre tête, il faut pour que le processus soit efficace que notre alimentation soit la plus naturelle possible et surtout la plus intuitive. Et cela passe forcément par la confiance que l’on peut avoir en soit et en sa manière de gérer son rééquilibrage alimentaire.

Tout le monde sait que si il mange une part de tarte au sucre, il faudra forcément la compenser par un repas légèrement plus simple le repas suivant… c’est ça l’équilibre alimentaire intuitif.

Vous comptez les calories ou pas ? quelle est votre expérience à ce propos ?

Vous avez aimé cet article ?

Evaluez le !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 2

Personne n'a encore voté pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thème : Overlay par Kaira. Soyez heureux, ça change la vie !