Natation et rééquilibrage alimentaire, tout savoir

Depuis quelques mois, je me suis mis au sport, et malheureusement mon corps arrive a saturation. Je n’avais pas pensé à la natation. La course a pieds toutes les 48 heures, le rééquilibrage alimentaire, je sent que je deviens fragile, mon corps me le fait ressentir. Surtout que la perte de poids donne des ailes.

Il faut bien comprendre une chose (et la natation répondra à toutes vos questions) : plus vous perdez du poids, plus vous prenez goût au sport et plus vous souhaitez en faire encore et toujours plus, plus fort, et plus loin. Mais le corps ne l’entend pas toujours de cette oreille et il est difficile d’être raisonnable dans ce genre de cas : pourquoi arrêter ce qui fonctionne, finalement ?

Pour mettre au repos mon corps j’ai donc décidé, après consultations d’avis divers et variés de me mettre à la natation. Le principe est simple : les jours où je ne travail pas, je cours, les autres jours je vais à la piscine pour nager.

Je profite donc d’un article sur le blog pour vous faire un retour sur mes débuts en natation depuis quelques semaines, et pourquoi pas, vous donner envie de vous y mettre sérieusement ?

La natation, quels objectifs ?

D’abord, la première raison du choix de ce sport a été le fait de trouver un sport porté qui ne sollicite pas mon corps autant que la course à pieds et qui me permette de me « reposer » tout en restant actif. Ça, c’est la raison principale, première, et officielle. Et puis, au fil de mes recherches, je me suis aperçu que la natation était un sport complet parfait pour le renforcement musculaire, l’endurance, et surtout très complémentaire avec la course a pieds.

Il n’en fallait pas plus pour me faire sauter le pas : je vais faire de la natation en complément de la course a pieds !

Parce que oui oui, hormis les beaux corps musclés des athlètes de haut niveau que l’on voit pendant les jeux olympiques, la natation peut être un sport très complet pour le commun des mortels, sans souffrance pour votre corps.

En plus de brûler des calories, vous faites travailler votre respiration, votre cœur, et vos muscles… elle est pas belle la vie ? tout ça sans souffrances !

En natation, concrètement, je fais quoi ?

Pour vous répondre, il y a globalement 2 possibilités : soit vous enchaînez les longueurs, comme moi, en adaptant la méthode et la manière selon vos objectifs, soit vous faites des exercices ciblés suivant ce que vous recherchez.

Je vous ferait pas un cours complet dans cet article, je découvre la discipline et du coup il existe des gens beaucoup plus compétents que moi pour vous aider (et google est une mine d’information très complète pour vos recherches sur des exercices en particuliers), en revanche je peux vous aider pour avoir quelques bases que moi j’utilise en ce moment et que je souhaite vous partager.

Les longueurs : Le principe est simple, vous les enchaînez pendant un temps que vous vous êtes fixés suivant votre objectif ! Avec accessoires ou tout simplement en variant les nages, vous ferez travailler le corps en totalité dans ce cas là.

Les exercices : dans le grand bassin a faible profondeur ou dans le petit bassin, il existe des tonnes d’exercices pour renforcer des zones spécifiques de votre corps sans avoir les inconvénients de sports plus violents pour vos articulations ou vos muscles.

Je nage combien de temps ? a quelle fréquence ?

Il est recommandé 30 minutes d’activité de niveau moyenne par jour… vous pouvez donc, tout comme la course à pieds, partir sur des séances de 45 minutes minimum 3 fois par semaine. Ça semble plutôt correct pour progresser et voir des effets positifs sur le corps !

Pour un plan d’entrainement simple, je vous recommande 1 heure 3 fois par semaine. Ça permet d’ajouter à la séance un échauffement et une période plus calme en fin de séance pour détendre les muscles et finir un peu plus en douceur.

Cela se décompose comme suivant :

  • Lundi : 1h de natation soit 15 minutes de nage libre, 30 minutes d’exercices plus ciblés, puis 15 minutes de nage libre mais plutôt axé détente, sur un rythme plus doux donc.
  • Mercredi : Même programme, vous pouvez varier les exercices pour ne pas vous lasser et travailler des zones différentes
  • Vendredi : Nage libre pendant 1 heure en essayant d’augmenter l’intensité pour bénéficier des effets d’entrainement de la semaine qui se termine

Je peux intégrer une séance de course a pieds ou de vélo longue sortie le samedi pour bénéficier des effets positifs de la natation sur le corps. A ce moment là nous passons dans la catégorie « entrainement croisé » et les bénéfices seront visibles sur les 2 sports en même temps, sous réserve de régularité dans votre entrainement.

Quelle nage choisir pour quelle partie du corps ? avec ou sans accessoires ?

Toutes les nages sont bonnes en natation… a condition d’avoir un peu d’entrainement et d’avoir la bonne technique pour ne pas trop souffrir.

  • La brasse fera travailler les cuisses, les bras, et les abdominaux (a condition de bien gainer son ventre et ses fesses pendant la séance)
  • Le crawl fera travailler principalement le haut du corps : bras, pectoraux, épaules et abdominaux
  • Le papillon fera travailler la totalité du corps beaucoup plus fort, a condition que ce soit bien maîtrisé… ce qui n’est pas donné a tout le monde.

Et puis, en plus d’enchaîner les séries de manière monotones, vous pouvez pimenter un peu les séances en vous donnant des handicaps de manière volontaire, qui forceront des zones du corps a travailler plus que d’autres.

  • Le Pull Buoy, qui va volontairement vous empêcher de vous servir de vos jambes et donc faire clairement beaucoup plus travailler le haut du corps
  • La planche, qui va vous immobiliser les bras, et à ce moment là faire travailler beaucoup plus le bas du corps.

Vous pouvez commencer d’abord par utiliser ces deux accessoires, qui seront efficaces pour un renforcement musculaire. Plus tard, l’ajout de plaquettes dans les mains pour augmenter la résistance de l’eau et donc faire travailler beaucoup plus les bras et les pectoraux, ou les palmes, qui vous permettront de vous dessiner une silhouette beaucoup plus harmonieuse grâce aux mouvements parfaits qu’elles vous permettront de réaliser en ondulation (sur le ventre, le dos, ou les côtés)

La natation et le rééquilibrage alimentaire font-ils bon ménage ?

Clairement c’est un grand OUI ! Pour moi il s’agit du sport le plus complet que vous puissiez mettre en place dès le début de votre rééquilibrage alimentaire, même si vous êtes en surpoids et même si vous êtes obèse !

Certes, vous brûlerait moins de calories que sur un sport avec plus d’impact, mais les bénéfices pour le corps sont considérables et ça reste une vraie activité physique, qui fait bien transpirer… même si dans l’eau on s’en rend bien moins compte.