Post-régime : Après votre perte de poids !

Je vous le dit : vous avez perdu du poids ? c’est parfait et félicitations ! Mais tout commence maintenant avec la phase post-régime ! Parce qu’il va falloir vous stabiliser, vous habituer à votre nouveau corps et conserver vos nouvelles habitudes alimentaires. Pour le restant de vos jours cette partie de votre vie restera en vous. Ça sera un peu votre trophée, votre fierté mais surtout un combat de tous les jours. Le but sera de ne pas sombrer à nouveau dans les travers (souvent mauvais) qui vous ont fait prendre du poids.

Et encore une fois, je vous le dit : vous vous sentirez bien seul pendant cette période. L’hypocrisie collective met en avant la perte de poids mais parle très rarement (voir pas du tout) de l’après régime. C’est un tord, puisque le travail, à mon sens, est aussi compliqué que de perdre du poids.

La vie étant parfois bien faite, il existe des tonnes d’astuces pour gérer au mieux cette période post-régime. Je ne pourrait pas tous vous les détailler ici, mais je vous en donnerai les grandes, qui me servent encore au quotidien, tant le combat parfois est acharné.

L’hypocrisie de la période post-régime

Je parle en effet ici bien d’hypocrisie parce que cette période est critique. Vous avez fini de perdre du poids, tout le monde a été très bienveillant avec vous, tout le monde vous a soutenu, encouragé et aidé. Et puis d’un coup, tout ce soufflet retombe et tout s’arrête. Il faut arriver à gérer ce moment assez critique puisque c’est à ce moment là que pour vous, tout va commencer, et c’est sans doutes à ce moment là que vous avez le plus besoin de soutien.

Les gens, votre entourage, vos proches, vous ont sans doutes avant votre régime longuement fait des remarques sur votre poids. Vous disant qu’il serait sans doutes plus sympa pour vous de perdre de poids et que ça serait beaucoup mieux pour votre santé. Ils vous ont encouragés pendant, et souvent trouvent normal le processus que vous avez suivi : finalement, vous avez suivi les conseils, appliqué un régime, et perdu du poids, que demander de plus du coup ?

Je vous le dit : Perdre du poids n’est pas une mince affaire ! Et ces gens qui vont vous dire pendant votre période de stabilisation : « c’est bon, tu as perdu du poids, maintenant tu peux remanger normalement » n’ont strictement rien compris à votre démarche. Et c’est là qu’il faut savoir gérer seul, ces moments difficiles.

Vous pensez avoir fait tout ça pour pouvoir remanger normalement, comme avant ? Vous pensez vraiment avoir perdu du poids, rééquilibré votre alimentation, pour pouvoir faire un festin tous les jours ?

Et puis ces gens vont aussi vous faire vite culpabiliser… une fois la perte de poids terminé, ça sera aussi les premiers a vous dire : « oh ben c’est bon, ne maigris pas plus hein, tu vas tomber malade ! » Nan mais t’es sérieux ? ça fait des années que tu me demande de faire un régime et quand je suis à mon objectif tu me demandes de tout arrêter ?

Aborder la période du post-régime sereinement

Pour arriver a gérer le mieux cette période de post-régime, il y a des règles simples a respecter et qui pourront vous aider :

  • D’abord à répondre aux gens qui vous entourent et qui peuvent tenter de vous déstabiliser, souvent de manière involontaire, certes, mais vous déstabiliser quand même
  • Ensuite a appréhender votre nouveau corps
  • Puis a gérer dans la durée ce rééquilibrage alimentaire, qui deviendra avec le temps un équilibre alimentaire.

Ces règles sommes toutes basiques du post-régime seront la clef de voûte de la fin de votre perte de poids, et surtout cette période, et j’insiste là dessus, doit être anticipée ! Ne pas attendre le dernier moment, ne pas attendre que votre objectif soit atteint avant de vouloir commencer à vous stabiliser !

Penser a anticiper votre période de stabilisation

Parce qu’il est vraiment important d’anticiper cette période, il faut vraiment commencer a penser stabilisation quelques kilos avant votre objectif ! Vous pesez 75 kgs pour un objectif a 70 ? attendez 73 et mettez vous en mode stabilisation.

Plus la perte a été importante et plus cette période sera longue. Et surtout, plus le risque de continuer a perdre en phase de stabilisation est important : vous pourriez donc vous retrouver en dessous de votre objectif premier.

L’anticipation permet aussi de prévoir votre plan d’action pour la mise en place de votre stabilisation. Laisser place à l’inconnu ne vous aidera pas. Il faut planifier cette phase comme vous avez planifié votre perte de poids. C’est tout aussi important.

Informez vos proches que votre perte de poids est terminé

J’ai fais cette erreur de ne pas en parler, de mon côté. Du coup, j’avais régulièrement des remarques sur le fait que maintenant c’est bon, il fallait mieux que j’arrête de maigrir, etc…

Ce n’est pas très flatteur. Même si évidemment notre objectif est atteint, les remarques des gens autour de nous peuvent être aussi blessantes que lorsque nous sommes en surpoids. Pensez donc a communiquer sur cette nouvelle phase post-régime qui se met en place. C’est une étape importante, ne l’oubliez pas, ne faites pas comme si tout était fini, maintenant.

La communication avec vos proches, dans cette période, est importante également pour les rassurer et leur montrer que vous maîtrisez votre sujet. C’est aussi un point important pour votre mental : psychologiquement, vous passez de la phase de régime à la phase de stabilisation. Et le fait d’en parler autour de vous fait imprimer cette phase dans votre cerveau, un peu comme si, a force de le répéter, l’auto-suggestion allait faire son travail.

Cette communication est également importante afin de pouvoir enfin faire le deuil de votre ancien vous, votre ancien corps, et vos anciennes habitudes de vie. Le surpoids, le poids en général a quelque chose de rassurant, c’est une partie de nous, de notre vie et souvent de notre histoire. Il faut arriver a se délester de tout ça, en période de stabilisation, et pouvoir tourner la page sur une partie de sa vie (souvent très grande si le poids était très élevé au départ).

Post-régime, un réel risque de dépression

Je vous le dit très honnêtement, le principal risque, à mon sens, en phase de stabilisation n’est pas le risque de reprise de poids, mais plutôt celui d’une baisse de moral, voir de dépression.

Vous venez de passer des semaines, des mois voir des années à perdre votre poids. Peut-être un peu, peut-être de nombreux kilos, vous êtes fier de vous et c’est génial ! Mais maintenant, il faut arriver a admettre que la perte de poids, c’est terminé ! Le chiffre, sur la balance, ne baissera plus.

Je regarde toujours l’aiguille de la balance avec appréhension, presque comme si je cherchais encore l’adrénaline de la perte de poids au moment de la pesée. Il faut arriver a mettre en relief votre perte de poids globale et changer de mode, dans le cerveau. Le travail est long, souvent compliqué, puisque la perte de poids est quelque chose de très grisant ; la perte appelle la perte, et ce côté satisfaisant de l’aiguille qui baisse n’existe plus a présent.

Le rôle de votre entourage

Votre entourage est extrêmement important dans cette période post-régime, il doit vous soutenir autant que lorsque vous perdiez du poids ! J’insiste vraiment là dessus, si vous êtes un proche de quelqu’un qui a perdu du poids, ne le laissez pas tomber !

Certains proches peuvent vous dire des phrases très clichées, comme : « de quoi tu te plaint, tu as perdu du poids, tu es bien maintenant non ? » Non, je ne suis pas bien maintenant, puisque c’est maintenant que mes efforts commencent et que le dur du travail commence !

Je souhaite vraiment insister sur le fait que l’entourage doit être aussi bienveillant, et même presque plus, que lors de la perte de poids !

Ne pas hésiter a se faire aider

En phase post-régime, si la pression est trop lourde, la peur de regrossir trop importante, ou que le moral baisse parce que l’aiguille sur la balance ne baisse plus, elle, alors n’hésitez pas a vous faire aider par un professionnel.

Le diététicien peut vous aider a vous rassurer sur votre alimentation, le psychologue peut vous aider a retracer votre histoire et la mettre en relief pour vous rendre compte, enfin, du travail accompli, et le coach sportif peut vous aider a mettre en valeur votre nouveau corps a travers des exercices et un travail physique.

Des tonnes de professionnels divers et variés existent pour vous aider a faire le travail de deuil de votre ancien poids, de votre ancien et de votre ancienne manière de vivre, n’hésitez pas a vous renseigner auprès de votre médecin traitant qui sera, à ce moment là, votre meilleur conseil pour vous orienter vers la bonne personne.

Et vous, comment abordez-vous votre stabilisation, ou comment comptez-vous l’aborder ?