Sport et canicule, attention au coup de chauffe

La chaleur revient en ce milieu du mois de juillet, et après la période de canicule que nous avons eu en début de mois, j’ai décidé de vous faire un article sur la pratique sportive en période caniculaire. Cet article s’applique également pour toute la période d’été, parce que canicule ou non, il faut se protéger et adapter son activité physique aux conditions de température extérieur.

D’abord, mettez vous en tête que le sport c’est bien et génial pour la santé, mais pas à n’importe quel prix. Vous pouvez continuer a avoir une activité sportive pendant la période estivale, mais des recommandations sont nécessaires à mettre en oeuvre pour éviter les problèmes de santé, qui peuvent être très graves (voir mortels), je vous le rappel.

Quelques idées générales sur les fortes chaleurs

Les fortes chaleurs deviennent dangereuses lorsque, sur la même période, au même moment de la journée, la température extérieur devient plus élevée que la température habituelle.

Il faut savoir également que ces températures peuvent être dangereuses dès le premier jour : il n’y a pas de règles à ce niveau là. Ne pensez pas que c’est la durée de l’épisode qui conditionnera sa dangerosité.

Les grosses chaleurs entraînent fatigue, à tous les coups. Elles peuvent aussi provoquer une déshydratation, un coup de chaleur. Notez également que la pollution accentuent le sentiment d’inconfort et les risques de problème médical lié à la chaleur.

Le sport et le coup de chaleur d’exercice

Comme je vous l’ai dit en introduction, le sport c’est super pour la santé, mais il ne faut pas le pratiquer à n’importe quel prix. Le risque est important et il a un nom : le coup de chaleur d’exercice.

Ce syndrome, qui peut être mortel très rapidement, va être provoqué par une série d’enchaînement de facteurs qu’il sera difficile d’arrêter si nous sommes pris « à fond » dans notre activité.

Et l’explication est très simple : Le sport augmente votre dépense énergétique. La sueur doit s’évaporer et avec une chaleur importante à l’extérieur, elle ne pourra pas le faire. La déshydratation peut arriver très rapidement et elle concerne tous les sportifs, que vous soyez débutants, confirmés ou professionnels.

Ce risque est majoré par divers facteurs :

  • Votre niveau et la puissance de votre entrainement
  • Une condition physique médiocre et / ou des problèmes de santé chroniques
  • Une absence de vent
  • Une humidité relative élevée.

Il faut donc pour prévenir ces risques connaitre son corps, savoir quand partir faire du sport ou quand il est plus prudent de rester à la maison, mais surtout si vous décidez de partir : savoir arrêter. Je peux également à travers mon article faire passer un message de vigilance concernant les gens qui vous entourent. Si vous êtes entrain de courir et que vous croisez quelqu’un qui à pas l’air bien et qui est aussi entrain de courir, votre bon sens devra vous entraîner à vous arrêter pour venir en aide à cette personne.

Comment se protéger du coup de chaleur d’exercice ?

Quelques recommandations simples et de bon sens permettent de limiter ce risque pendant les périodes de fortes chaleurs :

  • Demandez un avis médical si vous une maladie chronique
  • Ne sortez pas faire du sport aux périodes les plus chaudes de la journée
  • Essayez de pratiquer votre activité sportive à l’ombre, et si vous courrez ou faites du vélo, choisissez un parcours qui sera le plus ombragé possible
  • Portez des vêtements adaptés : lunettes de soleil, protection de la nuque, par exemple
  • Utilisez de la crème solaire
  • Aspergez vous régulièrement le visage et la nuque d’eau
  • Contrôlez votre hydratation

Contrôle de l’hydratation en période de forte chaleur

Il faut bien penser à boire avant, pendant, et après l’effort.

Il est recommandé pour celà de boire 2 verres d’eau 30mn avant l’effet, et 2 verres d’eau toutes les 15 minutes après l’effort jusqu’à compensation du déficit hydrique (la balance est à ce moment là une bonne indication pour voir le poids perdu pendant l’effort)

Pensez également à ne pas vous gaver d’eau d’un seul coup. Les reins fonctionneront au maximum mais vous ne serez pas spécialement bien hydratés. Buvez des petites gorgés, tranquillement, jusqu’à récupération complète.

Signes d’alerte du coup de chaleur d’exercice

Des signes simples doivent vous faire arrêter immédiatement l’activité que vous êtes entrain de pratiquer, vous mettre dans un endroit frais et vous hydrater.

  • Crampes
  • Sensation de fatigue inhabituelle
  • Forte rougeur, sensation de chaleur, maux de tête, vomissements, nausées

En cas d’urgence, composez le 15, si vous trouvez un sportif inconscient, qui convulse ou qui a des propos incohérents.

En conclusion, faites preuve de bon sens

Toutes ces recommandations sont du bon sens, il faut pouvoir écouter son corps et sentir si c’est le bon moment pour partir faire du sport ou non.

Comme dit plusieurs fois plus haut : le sport c’est génial, mais ne gâchez pas votre vie pour un entrainement que vous aviez absolument envie de faire.

Cet article a été réalisé sur les bases des recommandations canicule du ministère des sports.